Sorties 2019
Sortie du 1er mai 2019 aux Carrières de la Lie. Sciences de la Vie et de la Terre.

Sortie du 1er mai 2019 aux Carrières de la Lie. Sciences de la Vie et de la Terre.

Compte rendu de la promenade par Pierre-Yves RABA. :

a) Le sentier

Il permet de découvrir de nombreuses espèces d’orchidées (14 espèces) présentes sur les pelouses calcaires au cours de l’été et dont les principales sont :

En avril : Orchis mâle = orchis maculata, Orchis bouffon = Anacamptis morio, Ophrys petite araignée = Ophrys araneola.

En mai : Orchis brûlée = neotinea Usulata, Orchis bouc = Himantoglossum hircinum, Orchis pyramidal = Anacamptis pyramidalis, Orchis militaire = Orchis militaris, Orchis bourdon = Ophrys fuciflora, Homme pendu = Orchis anthropophora, Orchis abeille = Ophrys apifera.

En juin : Gymnadenie moustique = Gymnadenia conopsea et Gymnadenia odorante = Gymnadenia odoratissima.

Plantes déterminées au cours de la promenade :

Hieracium glaucinum, Genista pilosa, Globularia bisnagarica, Gallium aparine et molugo, Fragaria vesca, Hippocrepis comosa, Tragopogon pratense, Circium acaule, Clematis vitaba, Melittis melissophyllum, Helianthemum canum, Chelidonium majus, Centrantus ruber, Vicia sativa, Lonicera xylosteum, Rhamnus cathartica, Veronica prostrata, Bupleurum falcatum et Aquilegia vulgaris.

b) L’arboretum (crée en 2007), il serpente au dessus de la carrière on y trouve :

Frangula alnus, Betula pendula, Castanea sativa, Quercus pubescens, Taxus baccata, Cornus sanguinea, Ilex aquifolium, Prunus avium, Corylus avellana, Quercus petraea, Prunus cerasus, Acer Monspessulanum, Sorbus domestica, Sorbus aria, Prunus mahaleb, Coronilla emerus, Crataegus monogyna, Salix caprea, Rosa canina, Sorbus torminalis, Acer pseudoplatanus, Viburnum lantana, Tilia platyphyllos, Fraxinus exelsior, Buxus sempervirens, Prunus spinosa, Fagus sylvaticus, Carpinus betulus, Juglans regia, Sambucus nigra, Berberis vulgaris et Malus domestica.

c) Quelques observations animales :

La Thomise tricolore :
Il existe un dimorphisme sexuel, à part la taille : 3,4mm chez le Mâle, 5,2mm chez la femelle.

En effet : le mâle présente un large bandeau maron à l’avant du céphalothorax au niveau des yeux.
Il possède également des anneaux bruns au niveau des articulations les pattes I et II.
D’après vous, c’est un mâle ou une femelle ?

Vous aurez la réponse plus bas….

Ampedus sanguineus (taupin rouge sang ou taupin à étui rouge), sur le chemin du retour vers le parking. Comme tous les Taupins,
1) le pronotum (ici noir) est prolongé par une pointe de chaque côté et
2) il est capable de sauts impressionnants.

Larve de grande sauterelle verte sur Orchis militaire.
Commentaires de « quel est cet animal.com« 
Les œufs éclosent en avril, ensuite les larves vont connaître environ 7 stades larvaires pouvant durer plus d’un an, avant de devenir adultes ! A la différence des criquets dont les antennes sont courtes, les sauterelles ont de longues antennes, celles de la grande sauterelle verte atteignent une fois et demi la longueur du corps.

N.B. : L’adulte est carnivore, d’ailleurs elle a été longtemps réputée pour chasser les doryphores adultes ou au stade larvaire. Elle se délecte de toutes sortes d’insectes, de chenilles, de mouches et de larves ce qui est particulièrement utile au jardin.

Tettigonia viridissima. N.B. : La famille des tettigoniidés compte plus de 6000 espèces ! 
Elle est vraiment spectaculaire par sa taille.
Le mâle mesure entre 28 et 36 mm de longueur, et la femelle est un peu plus grande, de 32 à 42 mm. Son homochromisme est presque parfait et elle est difficile à voir lorsqu’elle ne bouge pas. C’est l’un des plus grands orthoptères que l’on puisse voir en France.

L’adulte vit autant le jour que la nuit durant tout l’été, son espérance de vie est de 6 mois. Le mâle stridule tout l’après-midi jusqu’au crépuscule et même la nuit durant la saison estivale pour attirer la femelle. Il n’y a pas d’accouplement : le mâle dépose un « sac à spermatozoïdes » à l’entrée des voies génitales de la femelle en lien avec l’oviscapte qui va en absorber le contenu. Les femelles déposeront leurs 100 à 150 œufs allongés brun foncé dans le sol.

Voilà le mâle de la Thomise tricolore !

Il présente bien des anneaux sur les pattes I et II et du brun sur la zone oculaire.

Pour terminer, diverses photos de la sortie…
N.B. : Un autre compte rendu sera proposé sur la partie géologique.


Auteur/autrice

  • Pierre-Yves Raba

    Passionné par la nature et ses richesses, j'aime découvrir, photographier, apprendre et partager mes connaissances. N.B. : Je suis ouvert à vos remarques pour améliorer le site, merci de les laisser sur le site. Si vous cherchez si j'ai posté des informations sur une espèce, tapez son nom dans la fenêtre RECHERCHER en bas d'un article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.