Actualités
Semaine 30 : Observations de Nezara viridula.

Semaine 30 : Observations de Nezara viridula.

Nezara viridula, Punaise verte, punaise verte ponctuée ou punaise verte puante.
N.B. : Le genre Nezara  comprend une douzaine d’espèces.

Punaise verte adulte LIEN vers Insectes utiles.

Ceux qui ont un potager la connaissent bien ….
Plantes affectées : Plus de 300 espèces mais avec des préférences comme l’aubergine, poivron, tomate, soja, coton, tournesol, haricot, pêche, maïs, framboise, mûre.

Cycle de la punaise verte. Nezara viridula.
Illustration Jessica Joachim-https://jessica-joachim.com/
Punaise verte ponctuée sur Achilea nobilis (stade 5)

NOTESDETERRAIN.OVER-BLOG.COM : C’est la forme 5 de la larve de punaise verte ponctuée (Nezara viridula). Elle est au stade final avant la dernière mue et la transformation en adulte. Autre lien.
N.B. : de couleur verte en été et brune en automne. Celles qui trouvent un abri et qui survivent  à l’hiver (20%)  retrouveront leur couleur verte au printemps.

Pour aller plus loin : Démons et merveilles.

Cette punaise a des ennemis naturels, entre autres :

-Une mouche qui pond ses oeufs sur la punaise :

Le jardin des oiseaux, Cahiers naturalistes et antispécistes de J-L. Lovisa aborde la notion de parasitoisme.
Ce mode est différent du « parasitisme » car il se termine toujours par la mort du parasité. Parasitoïde.
N.B. : De nombreux insectes parasitoïdes (hyménoptères et diptères essentiellement) sont utilisés en agriculture bio ou pour la lutte intégrée car ils contribuent à efficacement limiter les populations d’insectes ravageurs sans utilisation de pesticides.

Oeufs de tachinidae sur punaise verte.
Visibles sur le dos au bord avant du scutellum,à gauche de la photo, 3 points blancs centraux et 2 points noirs latéraux.

-Un hyménoptère : Trissolcus basalis.
C’est une guêpe endoparasitoïde solitaire, complétant son développement dans les œufs de punaises pentatomides. Les femelles utilisent leurs antennes en forme de massue pour palper les œufs pondus par leur hôte principal, Nezara viridula . Lorsqu’elle est prête à pondre, la femelle fait face à l’œuf et recule dedans, insérant son ovipositeur à travers la paroi de l’œuf. Une fois la ponte terminée, la femelle retire son ovipositeur et essuie la pointe sur la surface de l’œuf pour marquer l’œuf. 
Une fois que les adultes ont terminé leur développement, les mâles émergent en premier, suivis des femelles quelques jours plus tard. Les mâles s’accouplent avec les femelles à leur sortie de l’œuf.

Schéma Trissolcus basalis Par BIOPLANET
Oeufs de Nezara viridula en ooplaque par Insectesutiles LIEN
Trissolcus basalis parasitant des œufs de Nezara viridula LIEN


Auteur/autrice

  • Pierre-Yves Raba

    Passionné par la nature et ses richesses, j'aime découvrir, photographier, apprendre et partager mes connaissances. N.B. : Je suis ouvert à vos remarques pour améliorer le site, merci de les laisser sur le site. Si vous cherchez si j'ai posté des informations sur une espèce, tapez son nom dans la fenêtre RECHERCHER en bas d'un article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.